Accueil Actualités Barjac Deux étudiantes japonaises étaient en visite dans le village


Barjac Deux étudiantes japonaises étaient en visite dans le village

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Shoko Tanaka et Kei Morihira, étudiantes à l'université de Tokyo (Japon) ont visionné le film Nos enfants nous accuseront sur les conseils d'un de leurs professeurs, revenu de France ou il l'avait découvert. Venues à Montpellier parfaire leur français, les deux amies ont décidé de rencontrer le maire de Barjac, précurseur en matière de bio.

Edouard Chaulet, a reçu mardi matin, à 10 h 30, à la mairie, pour un entretien d'environ une heure, Kei et Shoko.

Cette dernière qui se destine à une carrière dans la bioéthique, a demandé au maire ses motivations pour promouvoir, dans sa ville la nourriture bio à l'école et la création de la cuisine centrale. Elle a voulu connaître les difficultés, ou les aides rencontrées pour faire de Barjac un village bio, et l'impact à tous les niveaux et au-delà du village de cette orientation.

Rizières et canards


À la fin de cet entretien, ou de nombreux sujets furent abordés, ainsi que le film Cévern qui montre un paysan japonais cultivant des rizières à l'aide de canards au lieu d'utiliser des pesticides et des engrais chimiques, le maire invitait les jeunes filles à découvrir la qualité de la cuisine centrale en partageant avec elles, le repas des enfants du centre aéré, après un échange avec ces derniers bien étonnés de cette visite impromptue.

Kei et Shoko ont écrit en signes japonais sous les yeux ébahis des petits.

Kei et Shoko sont reparties, non sans avoir offert, au maire, quelques cadeaux traditionnels, dont des pliages, technique de l'origami, et accepté, un CD du festival Chansons de paroles et un DVD du film   Un jour, nos enfants nous accuserons.

Il est à parier qu'avec de telles ambassadrices de charme, de gentillesse et de passion pour le bio, le nom de Barjac sera de plus en plus connu au Japon.

Source: midilibre.com