Accueil Actualités KiteGen: Un nouveau type d'énergie venant du haut


KiteGen: Un nouveau type d'énergie venant du haut

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les discussions sur l'énergie sont omniprésentes. KiteGen est un projet qui génère de l'électricité à l'aide de vents à une hauteur de plus de 500 mètres.


Nous vivons à une époque où les besoins en énergie de chaque ménage augmentent constamment. Le débat sur les formes d'énergie à utiliser, que ce soit de l'énergie nucléaire, renouvelable ou venant du charbon, est donc omniprésent.

L'UE s'est engagée à tirer un cinquième de ses besoins énergétiques de l'énergie renouvelable. Stéphane Clinckart est très investi dans ce projet et espère que le Luxembourg saisira l'opportunité de devenir "le prochain Qatar".

KiteGen est un projet qui génère de l'énergie à l'aide de vent à une hauteur de 500 mètres. Un grand cerf-volant fabriqué à partir d'un matériel spécial est utilisé pour atteindre cette altitude élevée. Un cable relie le cerf-volant à un générateur qui produit constamment de l'énergie. Cette méthode produit 20 fois plus d'énergie que les éoliennes traditionnelles. Stéphane Clinckart est un pionnier de cette technologie au Luxembourg et pense qu'elle a un grand potentiel.

C'est l'opportunité pour le Luxembourg de devenir le prochain Qatar. Luxembourg pourrait devenir le premier pays du monde à tirer 100 pour-cent de son énergie des énergies renouvelables. Les cerfs-volants construits au nord du pays permettraient d'assurer l'autosuffisance énergétique du pays, et même un surplus énergétique qu'on pourrait revendre aux pays voisins, selon Stéphane Clinckart de KiteGen.

KiteGen a été lancé en 2001 par un petit nombre de chercheurs et ingénieurs. Après avoir lancé plusieurs projets pilotes avec succès, le premier parc de 50 cerfs-volants devrait désormais être installé en Italie. On cherche à présent des investisseurs. Avec 120 millions d'euros, on pourrait acquérir 50% de la société KiteGen Venture et 74,5% du premier parc de cerfs-volants. Le contact avec les ministères responsables n'a pas encore été établi. Le ministre du Développement durable François Bausch ne connaît pas encore le projet, mais trouve qu'il y a encore beaucoup à faire dans ce secteur.

Le Luxembourg a encore du retard en matière d'énergies renouvelables, estime le ministre. On serait même le dernier pays européen en matière d'énergies renouvelables. Ce ne serait pas une bonne chose et il faudrait s'améliorer en la matière. L'énergie éolienne jouerait un rôle important et le gouvernement prévoit de prendre des mesures pour élargir le potentiel du Luxembourg dans ce domaine.

Une série d'investisseurs seraient en train de jeter un coup d'œil sur ce projet. Reste à voir s'il s'agit vraiment de l'avenir du Luxembourg.


Source: 5minutes.rtl.lu