Accueil Actualités Jeter moins, c'est possible !


Jeter moins, c'est possible !

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’une thématique qui m’est chère : le gaspillage. Sous la pression du marketing, d’une société de consommation qui invoque le besoin en dépit du plaisir, on sur-emballe, sur-consomme et du coup, on jette beaucoup…trop !

déchets

« Une mer de déchets » titrait en ce début mars le quotidien régional Sud Ouest après que les tempêtes aient ramené quantité de nos détritus

Alors, n’ayez crainte, ici pas d’article moralisateur ou dramatique ! Au contraire, on va parler positif et idées innovantes pour retrouver le plaisir de consommer, sans jeter (ou en tous cas beaucoup moins).

Et lorsqu’on explore un peu le sujet, quel bonheur de découvrir tant d’innovations, de personnes engagées ! Tellement, qu’il y aura une suite à cet article, voire plusieurs…si affinité et autres belles découvertes, pour pouvoir chacune les présenter ! Et pour commencer cette série, je vais vous parler de deux projets qui m’ont emballée… au sens propre comme au figuré !

Comment est-ce possible ?
Grâce à une généralisation de la vente en vrac et en réintroduisant le concept de consigne, l’emballage devient alors durable et minimal ! Et pour cela, nos deux compères ont un objectif : encourager les clients à rapporter leur propre contenant pour le recharger (d’où le nom de la boutique !).

 

Et du coup, ça change quoi ?
En réfléchissant à ce concept, nos jeunes entrepreneurs se sont rendu compte que l’emballage a notamment une fonction essentielle : le transport ! Et bien pas de problème, il suffit de consommer local (redécouvrez l’article d’Agnès à ce sujet). Et en y regardant bien, ils ont quasiment tout trouvé : les produits frais proviennent tous d’un rayon de 80km(oui, vous avez bien lu 80 !) et les produits transformés sont tous made in France, de filières bio ou d’entreprises qui maîtrisent le produit de l’ingrédient à la transformation.
Autre révolution : notre rapport à l’ingrédient. Dans son plus simple appareil, sans packaging ni marketing, il vous sera possible de le regarder en vrai (et pas sur une image photoshopée) et de le sentir (hummm). Et s’il vous fait de l’oeil mais que vous ne savez pas comment l’apprivoiser, vous pourrez compter sur vos hôtes pour vous proposer des idées recettes !

 

Capture d’écran 2014-03-14 à 03.25.53

 

Mais pourquoi changer nos habitudes ?
  • Parce que chaque année en France, un habitant produit 390 kg d’ordures ménagères (et on ne compte que sa production à la maison et pas celle des entreprises ou autres collectivités).
  • Parce que ça sera plus abordable : moins de transport, pas d’emballage ni de marketing, ça se répercute directement sur votre porte-monnaie !
  • Parce qu’ils ont rencontré chaque producteur et sélectionné de bons produits donc on va pouvoir se régaler.
  • Parce que vous pourrez customiser vos boîtes réutilisables au gré de vos envies.
  • Parce que vous n’achetez que la quantité qu’il vous faut et du coup, pas de pertes !

 

Et leurs déchets à eux ?
Concernant les emballages, un travail en amont est réalisé avec chaque producteur : des bidons de 50L qu’on rend pour qu’ils soient remplis à nouveau, aux sacs en toile de jute pour les pommes de terres… tout est réutilisable !
Dans le cas où il resterait des invendus alimentaires, La Recharge s’engage à les redistribuer à l’association Disco Soupe Bordeaux (qui oeuvre contre le gaspillage alimentaire) ainsi qu’aux Banques Alimentaires.
Mais Guillaume prévient : « vu que nous nous approvisionnons localement, nous achetons à flux tendus donc il y aura très peu de restes ! »

 

Alors convaincus ?
  • Où les trouver ? L’épicerie ouvrira en plein centre de Bordeaux (Jules et Guillaume ont choisi de vous offrir la primeur de l’adresse exacte puisqu’ils l’annonceront en exclu sur Ecolo Info dans les prochaines semaines !)
  • Quand est-ce qu’on y va ? Pas d’impatience, l’épicerie se fait une beauté et ouvrira ses portes dans les prochaines semaines (décidément, ils sont cachottiers nos deux amis !)
  • Et si j’adhère déjà au projet ? Et bien vous pouvez le soutenir grâce à la campagne de crowdfunding (cliquez) qui permettra d’acheter la magnifique balance qui pèsera tous vos achats !

Le constat en France
Au pays de la gastronomie et du bien-manger, lorsqu’on ne finit pas sont assiette au restaurant, elle finit la plupart du temps à la poubelle. Si l’on fait une moyenne, on jette 230g par personne par repas pris au restaurant. Cela paraît minime, mais amusons-nous à le transposer à une famille de 4 personnes qui sort manger une fois par mois : à la fin de l’année, ils auront jeté plus de 11Kg de mets gourmands.

 

La solution Trop Bon Pour Gaspiller
Laurent a décidé de mettre à la disposition des restaurateurs et de leurs clients des « boîtes à emporter ». Contrairement à celles de nos voisins anglo-saxons (qui sont en polystyrène) , les boîtes seront écologiques puisque 100% en carton compostable ! Ces boîtes pourront être ensuite directement mises au four et même contenir des liquides grâce à un film de cellulose.
Et pour ôter cette gêne que l’on a bien souvent au moment de demander si l’on peut ramener ses restes, chaque restaurant qui jouera le jeu aura un petit autocollant apparaissant soit en vitrine soit sur le menu vous indiquant que ce lieu s’est engagé dans la démarche.

Capture d’écran 2014-03-14 à 15.37.25

 

Pourquoi on aime ?

  • Parce que cette initiative a pour but principal de réduire le gaspillage alimentaire.
  • Parce que Laurent est super motivé pour démocratiser cette pratique en France et qu’on a tout à y gagner : moins de déchets et un plaisir prolongé !
  • Parce que c’est un concept solidaire : notre entrepreneur propose de reverser une partie de ses bénéfices sur la vente des produits. Ses idées : aider les épiceries solidaires, s’arranger avec des restos partenaires pour offrir des repas aux plus démunis, offrir des bons pour des repas…

Source: écoloinfo.com