Accueil Actualités La première maison française en carton


La première maison française en carton

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Cinq jours auront suffi pour réaliser la première construction française en carton recyclé sur l'île du Morbihan.

Le village de Locmaria. © Yannick Le Gal / AFP - Le village de Locmaria.

À quelques encablures des falaises de la pointe du Skeul, à Belle-Île, le village de Locmaria est le cadre d'un chantier inhabituel : sort de terre une construction en carton recyclé. "La première enFrance", souligne Nicole Lenoble. Cette maison en carton, qui n'a rien d'un cube, est bâtie dans le prolongement d'une maison en pierre traditionnelle : "Nous voulions une extension avec chambre d'hôtes à l'étage."

Lundi, annonce Ouest-France, ont débarqué sur l'île les camions chargés de plaques de cellulose alvéolaire qui proviennent d'une cartonnerie du Nord. Ces plaques de 20 centimètres d'épaisseur sont assemblées et enchâssées en force autour d'une ossature en bois. Comme un gros Meccano. L'ensemble est conçu pour résister aux tempêtes d'hiver. Quant aux éventuels parasites, ils ne digèrent pas la cellulose. Solides et légères, les plaques sont performantes en termes de qualité thermique.

Le procédé a été mis au point par Terra Nova, une entreprise de Guérande (Loire-Atlantique). Le chantier de construction lui-même ne produit aucun déchet et ne nécessite pas d'eau. Sur une île, c'est capital. Le sol de la maison reste constitué d'une chape de béton, mais le plancher de l'étage est également en carton. En dépit du matériau, la nouvelle maison de 90 mètres carrés respecte le paysage local sur lequel veille l'architecte des bâtiments de France : lucarne en chien assis et corniche sont de rigueur. Murs et charpente ont été terminés vendredi et la semaine prochaine interviendra le couvreur. "Deux semaines pour être hors d'eau. Avec un prix de revient de 60 000 euros contre le double en béton", calcule Nicole Lenoble. Les chambres d'hôtes de la maison en carton seront équipées des meubles en carton conçus par la propriétaire.

Source: Ouest-France.fr


 

Révolutionnaire! la maison en carton existe depuis quelques mois en France...

 


J'avais fait un article il y a 2 ans sur ce projet que je suivais, son concepteur a réussi ce défit, il construit plusieurs exemplaires dans la forêt de Rambouillet et commercialise cette maison BBC en carton depuis quelques mois...


RE-VO-LU-TION-NAIRE !!! MAC HOME : la Maison Alvéolaire en Carton



Vous avez bien lu et il ne s’agit pas d’une mauvaise blague. Nous allons vous faire découvrir une méthode constructive de maison basée sur le carton ! Cerise sur le gâteau, elle est en carton recyclé !!!

Rien à voir avec la maison du « petit homme » de la chanson « pirouette, cacahuète », c’est du sérieux et il ne s’agit pas non plus d’une méthode constructive spécifique à certaines régions ou compliquée à mettre en œuvre à grande échelle. Nous parlons bel et bien d’une innovation à l’origine d’une révolution dans le monde de la construction moderne et écologique.

Associé avec un docteur en sciences et techniques industrielles spécialisé dans le bois (Youcef Irmouli), Hubert Lê s’atèle à son projet et mesure l’étendue de son invention lorsqu’il en valide les performances au Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CRITT Bois, Epinal, France). En effet, les tests, indispensables pour la mise sur le marché d’un tel produit, mettent en évidence une efficacité incroyable qui place alors cette méthode constructive comme l’une des plus performantes du marché.

Les résultats sont bluffants.

  • Un R  de 7,88 m².K/W .=> A titre indicatif, on peut considérer qu’une maison est passive lorsque le R dépasse 6,5.
  • Un effort de rupture de 9 500 Newton/mètre, là ou une ossature bois de 120mm ne résiste qu’à 6 667 N/m. => Le résultat obtenu démontre une résistance près d’une fois et demi supérieure à une ossature bois conventionnelle.
  • Un affaiblissement aux bruits aériens des façades de 44 décibels quand la réglementation demande au minimum 30db. => On obtient donc une performance acoustique permettant de positionner le panneau sans mesures complémentaires en produit de façade (au moment du test, le panneau de mur n’était pas revêtu de son habillage extérieur et intérieur sensé accroître la performance !). Et le principe est pourtant si simple : les couches successives de carton (double cannelure) sont collées puis enfermées dans un film polymère (protège le carton en cas de dégât des eaux tout en le laissant respirer). Les blocs ainsi constitués sont assemblés par paire (en léger décalage) dans un coffrage en panneaux d’OSB pour en faire un bloc monolithique. Le carton, à l’abri de la lumière, de l’humidité et de l’air est ainsi suffisamment protégé pour assurer sa durabilité. Il ne reste plus qu’à disposer en quinconce les modules créés pour obtenir un mur, un sol ou un plafond et le tour est joué ! On obtient ainsi une enveloppe, un cocon, protecteur et très étanche (thermiquement et phoniquement) qui pourra ensuite être habillé avec tous types de matériaux de la même façon qu’une maison à ossature bois (bardage bois, crépis, etc.).

Voir les vidéo ci-dessous sur ce concept ...

A la recherche d'un habitat de plus en plus écologique ? On voit apparaître des maisons en paille, en chanvre et même en...Carton ! Rien à voir avec celles des trois petits cochons, c'est du solide !

Voici les premières constructions dans la forêt de Rambouillet. Les murs, le sol et le toit sont constitués de plusieurs couches de carton ondulées superposées et encadrées par un placage en bois. Du carton recyclé et recyclable, très bon isolant phonique, thermique, et très résistant.


Source: MaisonEnCarton