Accueil Éco Habitat Pour sortir de l’impasse, construisons nos alternatives !


Pour sortir de l’impasse, construisons nos alternatives !

« Près d’un an après l’élection présidentielle, on peut déplorer le bilan de cette désastreuse première année d'alternance. On peut gloser sur les promesses non tenues – à peine essayées ! - concernant la mise au pas de la finance, la lutte contre le chômage ou la réorientation européenne. Mais soyons honnêtes : nous n'avons jamais cru que la transformation écologique et sociale viendrait d'en haut, et certainement pas de François Hollande. Les changements électoraux sont très importants, bien sûr, mais nous savons bien que toutes les avancées sociales et démocratiques importantes ont été le fruit de mobilisations de la société. Assumons nous aussi nos responsabilités.

 

Face à la crise globale qui ronge le tissu social, les résistances se multiplient, en France et en Europe. Loin des médias dominants, mais avec une dynamique renouvelée grâce aux révolutions arabes, aux mouvements Indignés et Occupy, aux mouvements pour la justice climatique, le Forum social mondial a renforcé les liens et le moral. Début juin, les mouvements européens se retrouveront à Athènes pour proposer un "mémorandum des peuples", alternatif aux politiques désastreuses de la Troïka et des gouvernements.

 

Car les résistances ne s'enferment pas dans le refus. Elles sont porteuses d'alternatives immédiates et concrètes, comme nous le montrent l'exemple de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, celui des Fralib, ou les initiatives autogestionnaires qui se multiplient dans une Grèce ravagée par l'austérité. Au moment où le chômage explose en Europe, où des milliers de salariés luttent le dos au mur pour sauver leurs emplois, la transition écologique devrait s'imposer plus que jamais comme boussole pour réorienter les investissements et les productions. Comment faire connaître et généraliser les pratiques alternatives qui émergent ? Comment construire les solidarités entre elles, au plan national et international ? Comment dans les résistances peut fermenter un nouveau modèle de développement social et écologique ? »

 

Une soirée a été organisée par Attac France en partenariat avec Mediapart, et les partenaires de l'Altersommet mardi 30 avril, de 18h à 22h30 à l'Espace Reuilly (Paris 12ème).

Source  : http://www.mediapart.fr/


Au-delà de ces grandes questions, il est dès aujourd’hui possible de construire, à son échelle, ses alternatives. Si l’on souhaite voir enfin arrivé la grande alternative au niveau national … il me semble important qu’avant chacun ait opéré ses propres grands changements.


Tout le monde déplore de vivre dans un monde où l’argent est devenu prioritaire. Tout le monde est d’accord pour dire que l’individualisme l’a remporté sur la solidarité et chacun en souffre. Tout le monde est d’accord pour dire que la Terre est sauvagement pillée par l’Homme … Alors qu’attendons-nous pour changer ???

 

Marre d’être un mouton ? Marre de ne plus savoir si l’on peut faire confiance aux médias ?

 

Pour ce qui est de s’informer, de nombreux sites garantissent des presses indépendantes d’informations. Médiapart en est un excellent exemple puisqu’il est à l'initiative de la création, à l'automne 2009, du syndicat de la presse indépendante d'information en ligne (SPIIL).

 

A titre personnel, je préfère ne pas me restreindre à un seul et unique site et privilégier une lecture diversifiée. Ci-dessous, je vous propose une sélection exhaustive de ce type de site :

 

Le premier je vous dirais … http://www.humanite-durable.fr/ qui apporte et garantie des contenus Durables et Humains. De plus, nous sommes bien dans le sujet « construisons nos alternatives » puisqu’il est participatif et citoyen. Ce site se présente comme étant le Vôtre.

http://www.editionsalternatives.com/

http://www.mediapart.fr/

http://lesmoutonsenrages.fr/

http://www.bastamag.net/

 

Et tellement d’autres !

 

Marre d’être empoisonné par la nourriture que l’on nous vend ?

 

Pour une alternative au niveau de l’alimentation, je pense que chacun connaît déjà le principe d’une AMAP, d’un Biocoop ou d’une Ruche …. Non ?

 

Alors un petit rappel :

 

AMAP signifie Association pour le maintien d’une agriculture paysanne.

Le meilleur site pour tout savoir sur les AMAPS et en trouver une près de chez soi, est celui du réseau des AMAPS :  http://www.reseau-amap.org/amap.php

 

Un Biocoop est un magasin bio coopératif, l’objectif étant le développement de l'agriculture biologique dans un esprit d'équité et de coopération.

Pour en trouver localiser un : http://www.biocoop.fr/

 

« La Ruche qui dit oui ! » est un concept assez récent qui permet à plusieurs consommateurs de se réunir pour acheter directement aux producteurs de votre Région. Et si le système n’est pas déjà mis en place dans vos contrés ? Il suffit d’en créer une … avec un peu de temps et d’organisation !

Une vidéo sur le site officiel vous explique tout cela très ludiquement : http://www.laruchequiditoui.fr/

 

Et enfin, la solution qui reste la plus durable c’est le bon vieux potager !

 

Marre d’être un porte-monnaie sur pattes ?

 

D’une manière plus générale, il est de nos jours très facile de modifier son mode de consommation. Pour tout ce qui est produit d’entretien, de nombreux trucs et autres recettes de grands-mères existent et remplacent avec efficacité l’ensemble des produits des supermarchés. Ma bible en la matière est le vieux manuel « Tout faire soi-même », bientôt disponible gratuitement sur Humanité durable.

 

Je vous encourage à modifier vos habitudes peu à peu, par exemple, en décidant de remplacer un produit que vous auriez acheté par une « astuce maison » par mois. Sans s’en rendre compte, votre mode de vie et vos économies seront complètement revues.

 

Les alternatives pourraient encore concerner l'habitation, les déplacements, le tourisme etc etc.


Pour conclure, je dirais que pour qu’un bon changement de vie soit durable, il faut qu’il soit accompagné d’une remise en question sur sa philosophie de vie. Que représente l’essentiel pour moi ? Où faut-il mettre ses priorités ? La course effrénée en vaut-elle la peine ? Quel héritage souhaite-je laisser à mes enfants ? Quels sont les valeurs que je transmets à mon enfant ? Me les applique-je ? etc.

Avez-vous un éco comportement ?