Accueil Développement Durable France: 25 000 emplois durables, créés par la filière bois d’ici 2020


France: 25 000 emplois durables, créés par la filière bois d’ici 2020

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La filière forêt-bois devrait créer, d’ici 2020, 25 000 emplois durables, grâce aux seuls bénéfices du fonds forestier stratégique carbone.

Notons que les Forestiers Privés et les autres partenaires de l’interprofession France Bois Forêt proposent qu’une part de cette enveloppe, dont la France pourrait bénéficier dès 2013, soit affectée en partie à l’investissement en forêt.

 

La surface des forêts françaises couvre aujourd’hui 15 millions d’hectares, soit plus du quart du territoire, dont 74 % sont détenus par les privés. Les forêts publiques, de l’Etat (10 %) ou des collectivités territoriales (16 %) sont gérées par l’Office national des forêts (ONF). La plus grande partie de la forêt française a pour vocation de produire du bois d’œuvre de qualité dans le cadre d’une gestion durable, soucieuse de la conservation de la diversité biologique et du maintien des potentialités des sols, en évitant toute action irréversible.

 

Cette proposition de l’interprofession relève d’une décision de l’Etat. Un juste retour pour le rôle que joue la forêt française en matière de fixation du CO2 et de celui du bois en tant que matériau renouvelable. Elle consisterait à ce que les pouvoirs publics attribuent, dès 2013, à la forêt française 25% des ressources issues de la vente des quotas carbone. A travers ce fonds forestier stratégique carbone ce sont 25 000 emplois non délocalisables et durables, en milieu rural, qui sont en jeu, peut on lire dans un communiqué de presse.

 

Selon Luc Bouvarel, directeur général de la Fédération des forestiers privés de France : « La filière forêt-bois propose d’affecter 180 millions d’euros issus de ce fonds au renouvellement, à la mobilisation et à la valorisation des peuplements forestiers. Ces moyens seraient notamment une reconnaissance de l’apport majeur de la sylviculture à la captation du carbone*. Ils permettraient de créer à terme des milliers d’emplois profitables à l’aménagement des territoires et à l’économie française. Avec la remise à plat du dispositif assurantiel et la mise en place d’une réelle gouvernance pour la forêt française, trop longtemps laissée pour compte, ces mesures doivent être au cœur de la politique agricole du prochain Président de la République ».

 

De son côté, Henri Plauche Gillon, Président de la Fédération, de conclure : « 425 000 emplois, c’est plus que la filière automobile! Au regard de ces chiffres, nous sommes trop peu entendus. Nos emplois pérennes et non délocalisables sont une chance sur le plan social, environnemental et en matière d’aménagement du territoire. Les candidats aux élections présidentielles et les pouvoirs publics doivent en avoir conscience, et mieux considérer la forêt française. C’est le sens de notre action, pour enclencher sans tarder une dynamique vertueuse qui bénéficiera à la balance commerciale de notre pays et à l’économie française. »

 

Source: actualites-news-environnement.com

Le développement durable est une notion récente qui désigne des actions visant à concilier le monde de l'économie, avec celui de l'écologie et celui du social. Pour vous :