Faut-il éteindre les enseignes lumineuses ?

 

 

Petit débat, mais plus grand sujet qu’il n’y parait, car il touche indirectement à l’insécurité.

 

Un reportage à la télé nous montrait des hommes et des femmes entrain d’atteindre les enseignes lumineuses en nous expliquant leur bien fondé. L’action est sympathique, mais elle manque de jugement et de recul.

 

La lumière est réconfortante, elle est aussi un outil de sécurité. Le développement durable ne traite pas que des pollutions. Il s’intéresse aussi à réduire la violence, et notamment la violence urbaine. Les rues désertes et peu éclairées ne sont pas sures pour les personnes qui travaillent tard et qui rentrent chez elles à pieds, surtout pour les femmes seules. Les centres ville où il y peu de logements, mais des bureaux et des commerces deviendraient vite des zones de non droit, si personne n’avait envie de s’y promener tard le soir. Le théâtre ou le cinéma, le resto, le temps d’un dernier verre ….

 

Pourquoi ne pas développer plutôt des systèmes de minuterie éteignant les enseignes et les vitrines à partir de deux heures du matin ? Un système automatique et programmé, les allumant plus tard l’été et plus tôt l’hiver.

 

Blanche De Weerdt