Accueil Énergies Alternatives Pamiers: chauffage central bio-énergie au Chandelet


Pamiers: chauffage central bio-énergie au Chandelet

Le secteur du Chandelet s’est ouvert à l’urbanisation tant sur le plan des infrastructures commerciales avec la prolongation du Village Auto en bordure de RN20, que des services publics (nouvelle école des Canonges) ou de l’habitat qui sort peu à peu de terre.

La prise en compte des enjeux environnementaux, notamment à travers le projet Agenda 21, a permis dès le début de la conception des bâtiments d’évaluer les potentialités de la création d’une chaudière bois et d’un réseau de chaleur.

Après son étude de faisabilité en 2005, le projet subventionné à 65%*a permis à la commune de Pamiers de s’engager dans cette voie permettant de favoriser les économies d’énergie et l’usage des énergies renouvelables.

Le permis de construire de cette chaudière a été validé en septembre 2008 et elle fonctionne depuis octobre 2010.

Elle desservira à terme un ensemble de 88 logements dont 34 maisons individuelles et 54 logements collectifs (maitrise d’ouvrage SAAHLM); il reste actuellement 26 pavillons en cours de construction.

Avec cette chaudière mixte, Pamiers surfe sur la vague du développement durable appliqué à l’habitat collectif et individuel.

«C’est un ouvrage mixte dont la puissance s’élève à 540MW pour la chaudière gaz et 400KW pour la chaudière bois, explique Luc de Gruttola, chargé de l’entretien de ce chauffage central bio énergie.

Son alimentation se fait actuellement par du bois en plaquette (Scop du Douctouyre à Dun) et son fonctionnement reste couplé avec l’énergie gaz qui assure un secours et prend le relais lorsque le chauffage est plus ponctuel, notamment à l’intersaison.

Aujourd’hui après quelques mois d’utilisation, on peut dire que l’entretien courant se résume à un ramonage par mois […] son fonctionnement par régulation automatique permet d’agir en fonction du taux d’humidité de plaquettes pour optimiser le chauffage
»

La commune a fait le choix de ne pas externaliser l’entretien et la maintenance: «nous avons mis en place une cellule d’exploitation qui s’est montée afin de professionnaliser certains agents et de valoriser leurs compétences»

Pour Muriel Gressier, responsable qualité-Agenda 21, les objectifs sont atteints.

Le critère environnemental avec la réduction des gaz à effet de serre (on évite ainsi 186 tonnes de CO2 par an) et l’entretien de la forêt ariégeoise.

Le critère économique et social avec un temps de retour sur investissement de 15 ans, une diminution des frais de chauffage des usagers et le soutien de l’activité forestière.

«Nous anticipons les besoins futurs d’un quartier, poursuit la jeune femme qui fait la promotion des énergies renouvelables:

Ce projet s’inscrit dans la démarche développement durable initié par la ville, porté par une volonté politique de promouvoir les modes de consommation et de production d’énergie renouvelable»

Après la chaufferie bois de Las Parets (restaurant scolaire), le projet du Chandelet fait la transition avant la mise en place d’un important projet au centre-ville (à la place de l’ancien hôpital) qui devait voir le jour dans les deux ans à venir… «Un projet unique en Midi-Pyrénées !»

*Budget 783 000 HT; Subventions: 510 000 ADEME/Région midi Pyrénées/FEDER et 10 000€ du Conseil général

Source: ariegenews.com

Le développement durable est une notion récente qui désigne des actions visant à concilier le monde de l'économie, avec celui de l'écologie et celui du social. Pour vous :