Accueil Développement Durable PNUE : 2 % du PIB mondial pour développer durablement notre planète


PNUE : 2 % du PIB mondial pour développer durablement notre planète

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le dernier rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) prône le développement de politiques publiques durables et appelle à davantage d’investissements en faveur d’une évolution mondiale vers une économie verte.

Investir 2 % du PIB mondial dans dix secteurs clés pourrait amorcer une transition vers une économie plus verte : réduction de l’empreinte carbone, gestion efficiente des ressources, lutte contre la pauvreté sont les fers de lance de ce programme publié ce lundi 21 février.

Concrètement, cela représenterait un investissement global de 1 300 milliards de dollars par an dans les domaines des transports, des déchets, de l’agriculture, de la construction, de la pêche, des forêts, etc.

A titre de comparaison, le rapport souligne que 2 % du PIB du Cambodge, de l’Indonésie, des Philippines et du Vietnam est actuellement absorbé par les problèmes sanitaires liés à l’eau.

D’après le rapport, et contrairement aux idées reçues, l’économie verte est un catalyseur essentiel de croissance et d’éradication de la pauvreté. Les solutions présentées concernent aussi bien les pays riches que les pays en développement, où jusqu’à 90 % du PIB peut être issu uniquement de l’exploitation irraisonnée du capital naturel (eau, forêts, etc.).

Investir dans l’environnement… un secteur d’avenir !


L’enjeu est également de démontrer que les bénéfices de ce modèle sont plus grands que les sommes investies (diminution des dépenses de santé, des frais de dépollution des eaux, etc.).

En Europe, les investissements dans les transports collectifs ont ainsi induit des bénéfices économiques régionaux deux fois supérieurs aux coûts engagés (diminution des accidents, embouteillages, pollutions, dynamisation des activités, …).

D’autre part, de nouveaux emplois « plus verts » connaîtraient un essor sans précédent, des secteurs des énergies renouvelables à celui de l’agriculture durable…

Ce rapport fait partie intégrante d’une étude macro-économique visant à accélérer le développement durable et concourt à la préparation du Sommet de Rio, qui se tiendra l’année prochaine dans la continuité des Sommets de la Terre. Organisés tous les dix ans, ils ont été initiés en 1972 avec celui de Stockholm qui avait donné naissance au PNUE.

Achim Steiner, Directeur exécutif du PNUE, a déclaré : « Les nations ont repris le chemin de Rio, mais dans un monde très différent de celui du sommet de la Terre de Rio de 1992 ». Et a ajouté : « L'épuisement rapide des ressources naturelles et l'accélération des changements environnementaux, depuis la perte des récifs coralliens et des forêts jusqu'à la pénurie croissante de terres productives, du besoin urgent de relancer les économies aux impacts probables de changements climatiques non maîtrisés, constituent la toile de fond de Rio 2012 ».

Source: developpementdurable.com

Le développement durable est une notion récente qui désigne des actions visant à concilier le monde de l'économie, avec celui de l'écologie et celui du social. Pour vous :