Accueil Développement Durable Le bio en représentation au Salon de l'Agriculture


Le bio en représentation au Salon de l'Agriculture

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Ateliers culinaires, dégustations de vins, démonstrations en direct... Le bio s'affichera sous toutes ses formes à l'occasion du prochain Salon International de l'Agriculture, à Paris (du 19 au 27 février 2011). Cette grand-messe , qui a traditionnellement lieu à la fin de l'hiver, mettra en lumière une tendance alimentaire qui ne concerne plus seulement un groupe de consommateurs soucieux de l'environnement.

En 2010, le bio a bel et bien débarqué dans le grand espace public, et particulièrement dans les grandes surfaces.

En 2010, 43% des Français ont acheté des produits bio au moins une fois par mois, selon le dernier baromètre CSA pour l'Agence BIO, qui animera dégustations et ateliers sur son thème de prédilection. Il s'agit pour cet organisme chargé de la promotion de l'agriculture biologique en France, de "recruter" de nouveaux consommateurs, et ce dès le plus jeune âge. Un goûter bio sera ainsi offert aux enfants tous les jours sur le Salon de l'Agriculture, vers 16h. Si la proportion de consommateurs-acheteurs de bio a gagné six points en l'espace de sept ans, elle stagne à ce niveau ces dernières années.

Le bio n'est plus excentrique

Désormais, le bio ne concerne plus seulement ces consommateurs, aux revenus très confortables, qui se rendaient dans les magasins spécialisés. Ce rayon est entré dans les habitudes d'achat, avec 7% de Français achetant des produits tous les jours et 16% au moins une fois par semaine. Les consommateurs-acheteurs plébiscitent les produits de base, essentiels à une alimentation saine, tels que les fruits et légumes (80%), les produits laitiers (72%) et les oeufs (57%). L'agriculture biologique n'apparaît plus seulement comme un moyen de faire attention à la planète. Pour 91% de consommateurs concernés, le bio est en effet une solution pour préserver sa santé.

La grande distribution à l'heure du bio

Et la grande distribution l'a bien compris : les consommateurs veulent des produits sains, qui rassurent. Ce n'est donc certainement pas un hasard si la plupart des marques de distributeurs ont intégré dans leur gamme une ligne dédiée à l'agriculture biologique. Il est loin le temps où les Français devaient se rendre dans les magasins spécialisés pour remplir leur caddie de produits bio. Aujourd'hui, 70% des consommateurs privilégient grandes et moyennes surfaces.

L'année dernière, les distributeurs se sont renvoyés la balle en initiant, chacun leur tour, de nouvelles idées pour faire pénétrer toujours mieux le bio dans leurs linéaires. Quand E.Leclerc adapte son comparateur de prix sur Internet à l'agriculture biologique (Lebiomoinscher.com), le groupe Carrefour invente un nouveau concept d'hypermarchés, Carrefour Planet, qui consacre bien plus qu'un simple rayon au bio, mais plutôt un espace entier aux fruits, légumes, à l'épicerie ou encore aux boissons porteurs du label AB.

De leurs côtés, certains produits bio affichent même le luxe de porter l'étiquette "Saveurs de l'Année 2011", aussi bien aux rayons crémerie, épiceries salée et sucrée, des surgelés ou encore des produits de la mer.

Le bio à la carte

En 2010, date de l'entrée en vigueur du nouveau logo bio européen, les restaurateurs ont aussi décidé de s'adjuger une part du gâteau. Surprise : c'est la restauration rapide qui marque le coup par le biais de Quick avec l'annonce, au printemps dernier, d'une gamme bio, et plus particulièrement d'un cheeseburger bio. Pour leur part, les Galeries Lafayette Paris Haussmann (Paris, 9ème) ont ouvert en ce début d'année un nouveau restaurant dédié à la cuisine bio, le Lafayette Organic.

Si 2010 a été l'année du bio en France, la tendance reste encore à confirmer, son succès étant freiné par le prix de ses produits, trop élevé pour 79% de non-acheteurs. Même les consommateurs qui en choisissent semblent avoir tellement bien intégré leur choix dans leurs habitudes, qu'ils semblent las de payer plus cher leurs courses bio. Le baromètre 2010 CSA pour l'Agence BIO a en effet révélé que 49% de ces Français trouvent normal de dépenser un peu plus pour ces articles, une proportion en recul de sept points sur une seule année.

L'Agence BIO tiendra salon, dans le Pavillon 7.2, au Salon International de l'Agriculture.


Source: leparisien.fr

Le développement durable est une notion récente qui désigne des actions visant à concilier le monde de l'économie, avec celui de l'écologie et celui du social. Pour vous :