Accueil Développement Durable Les Pays-Bas sur le point de développer l'énergie marémotrice?


Les Pays-Bas sur le point de développer l'énergie marémotrice?

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
digue-inondations-hollande

Symboles nationaux depuis les inondations de 1953, les digues des Pays-Bas vont occuper une nouvelle fonction, produire de l’énergie propre. Des membres du gouvernement proposent en effet de tirer parti des digues en y installant des usines marémotrices.

Si les Pays-Bas s’appellent ainsi, c’est pour une bonne raison. Comme leur nom le laisse entendre, l’altitude du pays flirte avec les chiffres négatifs, un danger potentiel pour ce pays en bord de mer. De potentiel, le danger passa à avéré. En 1953 la mer pénétra sur 150 000 hectares de terres, emportant 1800 personnes, et provoquant une catastrophe écologique.

C’est pourquoi les autorités décidèrent de lancer ce projet de construction pharaonique constitué de digues, barrages et barrières, symbolisant la lutte des hommes pour contenir les forces de la nature.

Des trous pour l’énergie...

Mais aujourd’hui, les autorités utiliseraient volontiers les terres situées derrière les digues. Elles constituent un cadre idéal pour l’implantation d’usines marémotrices, ces centrales utilisant la force des flots pour faire tourner des turbines qui génèrent de l’électricité. De quoi produire de l’énergie renouvelable grâce à la mer.

...Et pour la nature

Aussi intéressant soit-il, le projet de centrales marémotrices n’est pas la vocation première du gouvernement néerlandais. Alors pourquoi vouloir percer des trous dans les digues ? Pour laisser la mer reprendre ses droits. Certaines zones ont perdu les espèces animales et végétales qui y régnaient avant 1953, conservant des surfaces d’eaux stagnantes. Permettre le retour des flots marins serait favorable au retour de ces espèces, et lessiverait également les sols de certaines algues à l’odeur nauséabonde, dont la présence pénalise le tourisme.

La sécurité ou la nature avant tout ?

Mais tout ceci doit bien évidemment se réaliser sans faire la moindre concession sur la sécurité, pour éviter une nouvelle catastrophe. Pour Joost Schrijnen, qui porte ce projet, la conbstruction des barrières s'est faite sous le coup de la catastrophe, avec pour seul but la sécurité, et en négligeant les aspects environnementaux. Pour lui il est possible de rendre la région plus agréable, plus naturelle, sans porter atteinte à la sécurité.

Crédit photo : Vladimír Šiman (Wikipedia)
Source: Greenzer

Le développement durable est une notion récente qui désigne des actions visant à concilier le monde de l'économie, avec celui de l'écologie et celui du social. Pour vous :