Accueil Botanique Cinnamosma


Cinnamosma

Cinnamosma, Mandravasarotra, Fanalamangidy (malgache), saro (Cinnamosma fragrans H. Bn.). Famille botanique :Canellaceae

Description et habitat

  • Cinnamosma fragrans (saro) est un arbuste buissonnant endémique de Madagascar, très aromatique, aux branches anguleuses, feuilles alternes, vert foncé, persistantes. Les fleurs sont hermaphrodites et régulières. Les fruits sont semblables à des baies mais leurs formes et leurs tailles sont variables ayant de 1 à 15 graines par fruits
  • Le saro se trouve en abondance dans les forêts denses sèches du nord-ouest, sur des sols silicieux le long des régions côtières en dessous de 600 mètres d’altitude

Histoire et tradition

  • Appelée mandravasarotra (littéralement "la plante qui garde le mal au loin") ou fanalamangidy en langage malgache, l'huile essentielle de saro possède un profil aromatique proche de celui de ravintsara.
  • Les racines sont utilisées contre la toux, l’asthme et la dysenterie (P. Boiteau, A. Descheemaker, R.Pernet, G. Meyer)
  • Propriétés puissantes pour le traitement des plaies et des abcès
  • Utilisé comme antipaludéen 
  • Utilisé comme tonique et anti-poison. La décoction de feuilles est utilisée pour les enfants trop gros ou trop maigres, pour les accouchements difficiles ou la protection des personnes faibles contre les maladies
  • Le saro serait utilisé durant les luttes traditionnnelles entre hommes (Tolona) et durant les épreuves de forces contre les bœufs (tolon’omby) par la tribu des Tanala. Bouillies avec des feuilles de « soafotsy » (Aphloia theiformis Benn Flacourtiaceae), les feuilles de saro donnent un thé traditionnel. Les lutteurs boivent la décoction avant le combat.

Parties utilisées

  • Bois et feuilles

Formes galéniques disponibles

  • Huile essentielle de feuilles

Composants principaux de la plante

  • Sesquiterpènes : cinnamolide, cinnamodial, cinnamosmolide 

Composants principaux de l'huile essentielle

  • Feuilles :
    • Oxyde : 1,8-cinéole 46 à 53 %
    • Alcools monoterpéniques : alpha-terpinéol 1,5 à 4 %, terpinène-4-ol 3 à 5 %, linalol 3 à 8 %
    • Monoterpènes : alpha-pinène 4 à 7 %, béta-pinène 5 à 8 %, limonène 2 à 4 %, sabinène 1 à 5 %, gamma-terpinène 3 %
    • Ester : acétate de terpinyle 2 à 3 %
    • Sesquiterpènes : béta-caryophyllène, germacrène D, cinnamolide, cinnamodial et cinnamosmolide agissant comme des cibles de vanilloïdes

Propriétés de l'huile essentielle

  • Effet anti-infectieux puissant sur Staphylococcus aureus, Candida albicans, Escherichia coli, Salmonella typhi, Neissseria gonorrhoeae, Gardnerella vaginalis, Listeria sp, Streptococcus sp, Shigella sp, Pasteurella sp. 
  • Antivirale
  • Immuno-stimulante
  • Mucolytique et expectorante
  • Les sesquiterpènes agissant comme des cibles de vanilloïdes pourraient induire des effets sur l'apoptose, la mémoire, la régulation de l’appétit et des émotions

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Utilisé en médecine traditionnelle dans la rougeole en incubation : râper les écorces de tiges avec les écorces de tiges de Ravensara aromatica Sonnerat (havozo). Mettre le tout dans de l'eau chaude et ajouter du sucre. Faire boire. Eviter que le malade se réchauffe. 

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

  • Maladies infectieuses diverses, virales et bactériennes :
    • Infections des voies respiratoires : grippe, rhino-pharyngites, angines, sinusites, otites, bronchites
    • Infections urinaires : cystites, uréthrites
    • Infections gynécologiques : vaginites, mycoses, dysplasie virale du col
    • Infections bucco-dentaires : gingivites, aphtes, stomatites
    • Infections dermatologiques et mycoses cutanées par voie locale
    • Infections parasitaires : amibiase, diarrhées, dysenteries, fermentations

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Risques allergiques (présence de limonène, linalol)

Source: WIKI

Pour vous le bio c'est