Accueil Parlons Bio... La France n‘est toujours pas autonome en farine bio


La France n‘est toujours pas autonome en farine bio

Pire encore, la collecte a baissé de 7% sur la campagne 2009/10 alors que la demande a progressé de 11%. Le blé bio doit donc être en partie importé, un paradoxe pour ce concept.

Malgré un stock de report de 20 111 tonnes (+81 % par rapport à 2008/09), les disponibilités liées à une collecte plus faible ne permettent toujours pas de satisfaire les besoins du marché intérieur. Pour faire face à la demande croissante, le recours aux importations a été nécessaire mais à un niveau plus faible que celui atteint lors de la campagne précédente (30 531 tonnes).

Collecte de blé tendre biologique en baisse

Les surfaces en blé tendre, déclarées en agriculture biologique pour l'aide PAC, sont en recul de 13 % à 26 590 hectares. Selon l'enquête sur les variétés et les rendements des céréales biologiques 2009, effectuée au mois de février dernier, les rendements s'établissent à 32 q/ha en moyenne nationale contre 31 q/ha pour la récolte 2008. Les grandes disparités demeurent, avec des rendements pouvant varier d'une région à l'autre : 20 q/ha en Languedoc-Roussillon contre 42 q/ha en Lorraine, Ile-de-France et Picardie. La collecte 2009/10 de blé tendre est en recul de 7 % et atteint 55 153 tonnes contre 59094 tonnes en 2008/09.

Utilisations intérieures : 11 % de plus par rapport à 2008/09

La tendance observée depuis plusieurs campagnes se confirme et la demande des moulins s'accroît de façon significative. Les utilisations chez les meuniers atteignent en cumul depuis juillet 2009, 74659 tonnes contre 67 656 tonnes (+ 10 %). De même, les incorporations de blé tendre par les fabricants d’aliments du bétail (FAB) progressent par rapport à la campagne précédente. Les données FranceAgriMer au 1er juillet 2010 montrent une hausse de 17% (14 024 tonnes contre 11 959 tonnes). Seules les disponibilités en semences bio au 1er juillet sont en diminution : 883 tonnes contre 1068 tonnes (- 17 %). Le poste "autres" qui regroupe les utilisations telles que les petits-déjeuners et les biscuiteries biologiques atteint également un niveau supérieur à cel(700 tonnes).

Importations toujours très présentes

Au 1er juillet, les volumes importés par les transformateurs (meuniers et FAB) sont quasiment stables passant de 14 431 tonnes à 14 385 tonnes. Les "autres imports" s'établissent à la fin de cette campagne 2009/10 à 16 156 tonnes (-4% par rapport à 2008/09).

Source: http://www.boulangerie-patisserie.net/actualites.php?id=10233

Pour vous le bio c'est