Accueil Parlons Bio... La viticulture bio : un secteur en pleine expansion


La viticulture bio : un secteur en pleine expansion

Les viticulteurs français sont chaque année plus nombreux à s'orienter vers le mode de production biologique. En 14 ans, de 1995 à 2009, les surfaces de vignes conduites en bio ont été multipliées par 8 ! Vins rouges, blancs et rosés, champagnes, mousseux et crémants, moelleux et liquoreux : tous les types de vins peuvent être produits à partir de raisins bio.

De plus en plus de vignes bio en France

La filière viticole biologique est l'une des filières végétales les plus dynamiques au niveau français. Elle connait ainsi une forte croissance depuis 2006 avec un taux de croissance annuel des surfaces conduites en mode de production biologique de plus +20%. Cette croissance a même atteint un nouveau record en 2009 avec +39% de surfaces en mode de production biologique par rapport à 2008. Le nombre d'exploitations engagées en bio a augmenté de plus de 31% en une année (3 024 exploitations fin 2009).

Cette forte progression résulte notamment d'une très nette reprise de la dynamique de conversion (+73% en surfaces) au niveau de tous les vignobles français. Néanmoins, ce dynamisme de conversion varie selon les régions françaises en fonction de l'importance de la filière viticole par rapport aux autres productions agricoles, et de la conjoncture viticole.

Les trois principales régions viticoles, qui regroupent plus des 2/3 des surfaces en vigne certifiées et en conversion, connaissent une forte progression : Languedoc-Roussillon (12 661 ha, +52% par rapport à 2008), Provence-Alpes-Côte d'Azur (8 981 ha, +35%) et Aquitaine (5 464 ha, +45%). La progression est également très forte en Midi-Pyrénées (+64%), en Rhône-Alpes (51%) et en Bourgogne (+43%).

Toutes les régions viticoles françaises sont représentées, petits et grand domaines, ainsi que toutes les catégories de vins. Dans certaines appellations, les viticulteurs sont spécialement impliqués, à tel point que, par exemple, 30% des producteurs de l'AOC Saussignac ont des vignes en production bio ainsi que la quasi totalité dans l'AOC des Baux de Provence.

Quelles perspectives pour le secteur ?

Compte tenu de la forte tendance à la conversion observée depuis 3 ans dans la filière viticole (moyenne annualisée depuis 3 ans de +25%/an), le vignoble bio national est appelé à doubler d'ici 2012 si le taux de conversion moyen se situe au dessus de 26% par an. A titre strictement indicatif, les informations disponibles amènent à estimer à environ 680 000 hectolitres les volumes de vins produits en 2009 à partir de raisins certifiés biologiques. Considérant les surfaces actuellement en conversion, les volumes disponibles devraient au terme de la période de conversion plus que doubler à l'horizon 2012, indépendamment de toute considération liée aux aléas climatiques.

Source: http://www.bioaddict.fr/article/vins-bio-un-succes-grandissant-a1160p1.html

Pour vous le bio c'est