Accueil Biodiversité Niveau de famine alarmant dans 29 pays


Niveau de famine alarmant dans 29 pays

Dans son rapport annuel, l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) classe dans le rouge près d’une trentaine de pays dont quatre sont particulièrement préoccupants.

Parmi les 122 pays en développement pris en compte dans le rapport publié le 11 octobre 2010 sur la vision globale de la faim dans le monde, la famine atteint des niveaux « alarmants » dans 25 d’entre eux et quatre sont « extrêmement préoccupants » – la République démocratique du Congo (RDC), le Burundi, le Tchad et l’Érythrée. Sur ces 29 pays, 27 d’entre eux appartiennent à l’Afrique sub-saharienne.

Ce rapport quantifie au milliard le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde en 2009, un chiffre qui serait en baisse si l’on se réfère aux 925 millions de personnes affamées qu’annonçait la FAO pour 2010 il y a quelques semaines.

Réduire la malnutrition infantile

La malnutrition chez les enfants de moins de deux ans constitue l’un des principaux obstacles à la réduction de la faim dans le monde. Marie Ruel, directrice de la division pauvreté, santé et nutrition de l’IFPRI explique que "pour améliorer leurs scores, de nombreux pays doivent progresser plus rapidement dans la réduction de la malnutrition infantile. La période la plus favorable pour améliorer la nutrition va de la conception jusqu’à l’âge de deux ans. Au-delà de deux ans, les effets négatifs de la malnutrition sont en grande partie irréversibles".

Redressement

La situation s’est globalement amélioré depuis vingt ans. L’Asie du Sud a enregistré de nets progrès sur la période. Parmi les pays qui ont accompli un redressement spectaculaire de leur indice de pauvreté entre 1990 et aujourd’hui figurent l’Angola, l’Éthiopie, le Ghana, le Mozambique, le Nicaragua et le Vietnam.

Préconisations

Le rapport recommande entre autres choses que les pays aux plus forts scores portent leur attention sur les femmes enceintes et les enfants de moins de deux ans et s’attaquent aux causes de la malnutrition (pauvreté, inégalités entre genres, conflits).

Enfin, le rapport montre que la faim et les performances économiques sont inversement proportionnelles. Plus un pays a un produit intérieur brut important, moins son indice de la faim est élevé (l’échelle se situe de zéro à 100, zéro étant le meilleur score). La faim atteint un niveau « alarmant » à partir d’un score de 20 et « extrêmement préoccupant » à partir de 30. La RDC se situe au-dessus de 40 sur cette échelle.

le rapport en anglais : www.ifpri.org/publication/2010-glob...

Source: http://www.secours-catholique.org/actualite/niveau-de-famine-alarmant-dans-29,7940.html

Pour vous le bio c'est