Accueil Actualités Le gouvernement fédéral encourage un projet sur l'exploitation de la biomasse


Le gouvernement fédéral encourage un projet sur l'exploitation de la biomasse

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les chercheurs de l'Université de Göttingen veulent déterminer comment la biomasse peut dorénavant être générée sans risque pour l'écologie et exploitée de façon optimale. Le projet de recherche "BEST" (Intensification de la biomasse régionale - nouvelles solutions en réponse aux demandes écologiques, économiques et sociales) a été lancé par le Ministère fédéral de l'enseignement et de la recherche (BMBF), il recevra pour les 4 années à venir une subvention de l'ordre de 4 millions d'euros. Outre les 21 départements de l'Université de Göttingen, 10 autres partenaires sont associés à ce projet, coordonné par le centre de recherche sur les écosystèmes forestiers de la faculté de sylviculture de Göttingen.


La production de biomasse augmente constamment. En raison de la limitation des terres cultivables, la production de biomasse se trouve au coeur d'un conflit d'intérêts. Par exemple, les champs de colza, cultivés pour les usines de biogaz, sont des surfaces qui manquent à la production de denrées alimentaires.

L'impact de la production de bioénergie sur la biodiversité reste encore obscur. L'objectif du programme de recherche "BEST" est par conséquent de développer des concepts régionaux et de fournir des instructions sur la production de biomasse. Ces études seront conduites dans le district de Göttingen (Basse-Saxe) et dans la région agricole de la Thuringe, deux lieux déjà positionnés comme des régions bioénergétiques. Dans le cadre de la coopération entre les scientifiques et les interlocuteurs locaux, le programme de recherche doit apporter des éclaircissements sur les retombées écologiques et économiques d'une telle exploitation.

L'objectif du projet BEST est de mettre en application les objectifs du "plan d'action national pour la biomasse". D'une part, les chercheurs de Göttingen veulent développer des nouveaux concepts pour une exploitation plus durable des terres, comme la mise en place du taillis à courte rotation, ou TCR [1]. D'autre part, ils souhaitent examiner les effets de la production de biomasse sur le paysage rural, exploiter tout son potentiel et élaborer des solutions possibles pour d'autres types d'utilisations.

--

[1] TCR : le taillis à courte rotation est une variante du mode de traitement sylvicole "taillis simple", ayant pour but de produire le maximum de biomasse en un minimum de temps 

 

SOURCE:

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/64625.htm