Accueil Parlons Bio... Portrait : reconversion dans l'agriculture bio


Portrait : reconversion dans l'agriculture bio

Hier, j’étais cadre Marketing à Lille. Aujourd’hui, je produis du safran dans le Limousin... C’est mon amour des bonnes et des belles choses qui m’a amené dans le Limousin : besoin d’une nouvelle vie sans stress, de qualité !

Je quitte le Nord de la France, entrainant ma famille dans l’aventure, en juillet 2007 pour rejoindre la Basse Marche en nord Haute-Vienne et une belle maison de famille à laquelle il fallait redonner vie.

Une folie ? Un défi de plus, mais rien du tout après un passé de mère de famille de 3 petits enfants en Métropole Lilloise, cadre Marketing très occupée pour une grande enseigne de boulangerie. J’ai beaucoup appris à cette époque sur la qualité des produits alimentaires et la  satisfaction de façonner un beau produit.

S’est alors rappelé à moi le spectre d’un vieux rêve : L’horticulture, la production végétale, le besoin de revenir à la nature, à l’essentiel pour suivre la trace d’un grand père maraîcher. Tout ça ajouté à deux années en école supérieure d’agriculture m’a mené à bâtir les fondations de ma safraneraie qui voit le jour en Limousin.

Jeune agricultrice, j’ai obtenu le soutien des autorités agricoles régionales ; elles ont cru en mon projet ! Pas toujours évident de ne pas être considérée comme la bobo de service qui rebroussera chemin à la première difficulté. Et bien non, je me suis accrochée,  impliquée dans mon projet, mon environnement, intégrée, forte de mon bagage agricole-commercial et marketing,  j’entame ma première campagne.

Pour évoquer les aspects techniques, mon exploitation et ses produits sont certifiés Biologiques. J’appréhende la culture du  crocus (sativa) en respectant la composition du sol et la vie de celui-ci . Je ne procède pas de manière conventionnelle en préparant la culture par labour et apport de fertilisant  mais par une couverture végétale qui vient respecter et favoriser l’activité du sol, ainsi ameublir la partie utilisable comme support de culture sans nuire au milieu.
Les bulbes de crocus passeront donc 3 années ensevelis et fleuriront à partir de la fin septembre et ce pendant 5 semaines environ.

Dès qu’elles s’épanouiront, les jolies fleurs mauves seront ramassées, nous en enlèverons les stigmates qui seront séchés et conditionnés. Des efforts certes, mais nécessaires pour mériter de produire une épice d’exception !
Le  précieux safran sera disponible en novembre et je prendrai mon bâton de pèlerin pour le commercialiser.

Si vous vous sentez l’âme d’un cueilleur, je vous accueille volontiers pour partager quelques instants de la production du Safran, et peut-être dévoiler quelques secrets de la production artisanale qui justifie sa rareté.

Laurence Verhaeghe

Contact :

SAFRAN ORIGINAL
33 rue Louis JALLADEAU
87320 BUSSIERE POITEVINE
tel. : 06 45 91 94 51
Pour vous le bio c'est