Accueil Actualités Perturbateurs endocriniens : toutes les femmes enceintes exposées


Perturbateurs endocriniens : toutes les femmes enceintes exposées

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L'ensemble des femmes enceintes est exposé à des polluants environnementaux. Les pesticides sont les plus présents, aux côtés des phtalates.

Que ce soit dans les rues ou à leur domicile, les femmes enceintes ne sont pas protégées. Toutes sont exposées à des polluants environnementaux. Ameublement, entretien de la maison, alimentation, jardin… Les sources de contamination sont omniprésentes. Ce bilan émane de Santé Publique France, qui publie ce 7 décembre les résultats de la cohorte Elfe. Menée auprès de 4 150 femmes enceintes, elle mesure l’exposition prénatale à différents types de polluants – comme le bisphénol A ou les pesticides. Les conclusions ne sont pas rassurantes.

Des pesticides omniprésents
Au cours de leur grossesse, les femmes n’échappent pas à trois composants : les pesticides, les composés perfluorés et les dioxines, furanes et PCB – rassemblés en un même groupe. Chez l’ensemble des participantes, une exposition a pu être mesurée. Elle n’est pas anodine. Ces différents produits sont connus pour altérer la fertilité et le système endocrinien, mais aussi pour provoquer des perturbations dans le développement du fœtus

Les taux les plus élevés concernent les pesticides, utilisés à la fois dans l’agriculture et dans le secteur privé, afin d’éliminer les nuisibles du jardin et du domicile. Ainsi, la moitié des volontaires a dans son organisme des traces de pesticides organophosphorés et 10 % de chlorophénols. Ces derniers font l’objet d’un seuil sanitaire, au-delà duquel les effets sur la grossesse sont connus. Il n’est pas dépassé. Toutefois, il s’agit du seul produit pour lequel des limites sont définies. Or, « il existe une sur-imprégnation des femmes enceintes par les pyréthrinoïdes en France », souligne Santé Publique France.

Lire la suite de l'article
Source: http://www.pourquoidocteur.fr