Accueil Actualités Pourquoi le gendarme du nucléaire a décidé de faire du bruit


Pourquoi le gendarme du nucléaire a décidé de faire du bruit

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 


Le nucléaire français est dans une situation "très préoccupante", dit l'Autorité de sûreté nucléaire. Une inquiétude très médiatisée, qui sert à gagner des points dans sa bataille face aux nucléocrates.

"La situation est devenue très préoccupante". Quand ces propos s'appliquent aux centrales nucléaires françaises et qu'ils sont tenus par Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le gendarme de l'atome, il  y a de quoi éprouver quelques sueurs froides !

Dans une interview donnée ce mercredi 23 novembre au "Figaro", Chevet n'y va pas avec de dos de la cuillère, en racontant comment depuis 2015, l'Autorité a découvert que certaines pièces fabriquées par Areva pour les réacteurs nucléaires étaient d'une qualité médiocre, dissimulée par des dossiers falsifiés

Le 6 novembre dernier, déjà, le même Pierre-Franck Chevet déplorait dans une interview aux "Echos" : "Nous n'avons jamais connu un tel cumul de problèmes."

Lire la suite de l'article

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com