Accueil Actualités Éducation à l'environnement : Hubert REEVES s'adresse aux parents


Éducation à l'environnement : Hubert REEVES s'adresse aux parents

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Une stratégie environnementale du plaisir

Les temps sont lourds. Les menaces qui pèsent sur l’avenir de l’humanité sont nombreuses et graves Il ne faut pas se les cacher. Les plus urgentes, la crise économique et la montée des intégrismes, éclipsent la détérioration de la planète et ses effets sur notre avenir. Une conséquence inquiétante de cette situation, c’est l’ambiance dépressive qui s’installe un peu partout et en particulier en France dont on dit que la morosité atteint les plus hauts niveaux à l’échelle mondiale.
Comment éviter de transmettre aux jeunes, les citoyens de demain, le pessimisme de certains adultes ? Votre détermination à leur épargner pareille attitude est gage de satisfaction pour vous.

Il existe une thérapie particulièrement efficace: l’éveil du plaisir de vivre.
Comme chacun sait, le plaisir de vivre n’est pas donné à tous uniformément. Il s’apprend et se développe, en particulier chez les enfants. D’où l’importance de l’éducation. D’où le rôle crucial des parents et des enseignants.
Comment préparer les jeunes à goûter, des joies qui embelliront tout le cours de l’existence?

Il y a des techniques d’investissement dans des sources de plaisir. Elles sont nombreuses. Certaines de ces techniques sont faciles, d’autres exigent plus de temps.

La source de plaisir la plus simple et la plus immédiatement accessible est sans doute le contact avec la nature, à la campagne, dans les champs et les bois, et même dans les jardins urbains, le vôtre peut-être.
Apprendre à reconnaître et à nommer les fleurs sauvages, les arbres d'après leurs feuilles, les oiseaux d'après leur plumage ou leur chant, à identifier les planètes, les étoiles et les constellations... Ces connaissances ponctuent superbement le passage des jours de l’année, enchantent les saisons. Elles enrichissent la vie. Les gratifications sont immenses. Le « retour sur investissement », comme on dit en langage économique, est énorme. Tous les efforts consentis sont abondamment récompensés tout au long de la vie et particulièrement, je peux en témoigner par ma propre expérience, au temps des loisirs accrus qu’amène le grand âge.
Le printemps, par exemple, est signalé par l’apparition des anémones Sylvie dans les sous-bois, des fleurs de merisiers le long des chemins de campagne, des fleurs roses, si attendrissantes, des arbres de Judée dans les anciens presbytères. L’on se réjouit des premiers chants inlassablement mélodieux des merles noirs. Et, en automne, comme dans la chanson, « colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent. C'est la fin de l'été ».

Il y a des CD, des revues et des livres dans les médiathèques publiques pour s’initier à ces savoirs. Il y a des balades d'initiation par des associations de naturalistes, des clubs d'astronomie. Il faut la volonté de s’y mettre.

Parents, c’est là un des plus beaux cadeaux que vous puissiez faire à vos enfants. Vous enrichirez leur présent et leur vie tout entière, leur donnerez l’envie de protéger la nature et de participer à la restauration de la biosphère… Vous serez plus unis…

Source: Humanité et biodiversité.fr