Accueil Actualités 27 fois plus de bactéries avec les sèche-mains à air pulsé


27 fois plus de bactéries avec les sèche-mains à air pulsé

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Essuie-mains, sèche-mains électrique ou a air pulsé... Quel moyen de séchage est le plus propice à répandre les bactéries dans les toilettes publiques ? La réponse des scientifiques.

On sait que le risque de transmission des bactéries est plus élevé sur une peau humide que sur une peau sèche. C'est pourquoi le séchage est une étape essentielle dans l’hygiène des mains. Un élément qui a poussé des chercheurs de l'université de Leeds (Angleterre) à se demander quel mode de séchage était le plus adapté pour éviter que les bactéries se répandent dans l'air.

Ils ont fait le test pour départager une fois pour toutes l'essuie-mains, le sèche-mains électrique classique et le sèche-mains à air pulsé (photo de une), qu'on retrouve de plus en plus dans les toilettes publiques. Une expérience fait l'objet d'une publication dans The Journal of Hospital Infection.

Le test a consisté à contaminer des mains à l'aide de bactéries inoffensives de type Lactobacille qui, en principe, ne se retrouve pas dans les toilettes. Le but étant d'imiter des mains qui auraient été mal lavées à l'aide de germes facilement identifiables et mesurables. Le "cobaye" a ensuite été invité à se sécher les mains avec les trois moyens sus-mentionnés.

Les prélèvement de l'air ambiant réalisés à différentes distances de l'appareil et jusqu'à 15 minutes après le séchage ont finalement rendu leur verdict : le nombre de bactéries "flottant" dans les toilettes était 27 fois plus important avec le sèche-mains à air pulsé qu'avec l'essuie-mains papier. Et 4,5 fois plus important qu'avec un sèche-mains électrique "classique".


Source et suite de l'article : Science et Avenir