Accueil Éco Habitat Produire votre propre énergie à la mode biodigesteur


Produire votre propre énergie à la mode biodigesteur

Produire son propre Biogaz: Réalisation d’un biodigesteur de démonstration

Pour ceux vivant en zone rurale ou ayant un terrain permettant de produire son propre biogaz, voici une solution très intéressante. Basique dans un premier temps, avec les économies réalisées, une solution plus aboutie pourra alors être envisagée. L’idée est simple: produire son propre gaz grâce à la méthanisation, une solution qui risque là également d’être fort utile en cas de problème majeur.

Introduction

La méthanisation est un procédé de valorisation des déchets agricoles permettant d’obtenir une énergie renouvelable : le biogaz. En l’absence d’oxygène, la matière organique est transformée en matière minérale par la flore méthanogène. Cette réaction entraîne la production de biogaz, composé de 55 à 70% de méthane (Gaz Naturel).

Des petits digesteurs anaérobies peuvent être réalisés très facilement et servir pour des opérations de démonstration ou de sensibilisation. On peut ainsi vérifier la dégradabilité de différents types d’effluents organiques ainsi que l’inflammabilité du biogaz, voire mesurer la quantité de gaz produite ou faire la cuisine au biogaz. Ces digesteurs peuvent être réalisés par des groupes de jeunes ou des agriculteurs qui veulent vérifier la simplicité de la méthanisation.

Réalisation d’un digesteur de démonstration

Schéma de principe d’une petite cuisine au biogaz :

Matériel nécessaire :

  • 2 fûts en plastique bleu étanches
  • 2 chambres à air de voiture ou de camion
  • 1 bouteille d’eau 5 L
  • 1 brûleur (bec bunzen ou réchaud de camping)
  • 1 tuyau d’arrosage
  • Raccord adapté au tuyau :
    • 4 raccords en T
    • 2 raccords simples ou coudé
  • Silicone et colliers métal type serre-joint
  • paille de fer

1 – Préparation des bidons

  1. vérifier que l’ancien contenu ne soit pas nocif aux bactéries méthanogènes (produits chimiques, détergents…)
  2. brancher le tuyau de gaz.
  3. charger de matière organique fraîche et d’eau, chaude de préférence car la chaleur est nécessaire au bon fonctionnement de la méthanisation.

2 – Stockage du gaz

  1. Préparation des chambres à air : faire sauter le système de clapet sur l’embout de la chambre à air pour que l’arrivée du gaz se fasse en direct.
  2. Installer les chambres à air sur le tuyau de gaz provenant des bidons.

3 – Vérification de l’étanchéité

Faire un liquide moussant avec du liquide vaisselle et de l’eau, l’étaler sur toutes les surfaces susceptibles de poser des problèmes d’étanchéité et regarder si des bulles apparaissent.

4 – Soupape de sécurité

  1. A l’aide d’un T, fixer sur le tuyau principal un bout de tuyau de 50 cm de long, comme pour les chambre à air.
  2. plonger ce tuyau dans la bouteille d’eau remplie. La hauteur d’eau de la bouteille représente la pression maximum du gaz contenu dans la chambre à air.

5 – Montage du brûleur

  1. brancher le tuyau sur l’embout du réchaud prévu à cet effet. Au besoin, passer par un tuyau de plus petit diamètre, en sachant qu’une large arrivée de gaz est recommandée.
  2. pour allumer la flamme, jouer avec :
    • la pression sur les chambres à air
    • l’arrivée d’air sur le réchaud
  3. pour éviter un éventuel retour de flamme, mettre de la paille de fer dans le tuyau d’arrivée de gaz.

Que peut-on méthaniser pour produire de « l’énergie propre » ?

  • Les restes alimentaires des particuliers, cantines, restaurants, hôtels…
  • Les déjections animales des élevages (lisiers, fientes, fumiers…)
  • Les résidus agricoles des cultures végétales
  • Les déchets d’abattoirs, de nettoyage des poissons, cadavres d’animaux…
  • Les denrées périmées des commerces (invendues actuellement et mises en décharge !)…
  • Les boues des stations d’épuration, vidanges et curages de fosses septiques…
  • Les déchets verts (jardins, bords de route…)
  • Les algues, jacinthes d’eau des canaux ou marres (à réhabiliter !)…
  • Les huiles alimentaires (fritures)…
  • Les déchets des transformations agro-alimentaires (drèches de brassage des bières, purées de fruits, graisses…)
  • les résidus de distillation de la filière canne à sucre : rhum…

Tout cela représente des volumes et des masses considérables, ce ne sont plus des déchets mais des matières premières quasiment gratuites. La méthanisation de ces fermentescibles produit une énergie propre, renouvelable et disponible sur place, sans être tributaire d’importations.

 

Pour aller plus loin :

  • Ce biodigesteur de démonstration permet à moindre frais d’éprouver le principe. Ceux qui seraient intéressés par une utilisation à plus grande échelle trouveront un compte rendu en français dans le« Manuel d’installation d’un biodigesteur »(fichier PDF de 500ko)
    Ce type de digesteur est d’un coût faible (10 ¤ environ pour le systè­me complet) et permet aux familles qui les installent d’économiser suffisamment de revenu pour s’équiper ensuite de digesteurs plus durables.
    Ces digesteurs sont particulièrement présents au Viet Nam et au cambodge avec plus de 17 000 installations dans chacun de ces pays. Ceci représente à chaque fois plusieurs centaines de milliers de personnes qui bénéficient d’un gaz de cuisine gratuit et renouvelable !
  • Plus poussé encore, mais en anglais, le « Manuel du digesteur briques crues » (fichier PDF d’1Mo).
    Ce digesteur demande plus d’effort pour la construction que le digesteur plastique mais il est plus durable.
    Certaines installations de plus de 20 ans sont ainsi encore utilisées maintenant.
    Ce manuel biogaz a été édité par le GERES.

Article issu du site Onpeutlefaire.com. N’hésitez pas à consulter le site source pour voir les autres photographies explicatives des étapes.

N’oubliez pas toutefois qu’il s’agit de gaz, une matière qui reste dangereuse et explosive, et que de ce fait, certaines règles de sécurités s’imposent. Cet article est donc relayé à titre informatif, à vous de pousser plus loin les recherches pour trouver des solution plus sures au besoin.

Source: Lesmoutonsenragés.fr



 

L'éco-digesteur: recyclez vous-même vos déchets

Et si vous vous chargiez vous-même de recycler vos déchets alimentaires? c'est ce que propose ADM-Export avec son Eco-digesteur qui transforme directement à la source vos restes alimentaires en engrais biologique pour vos plantes et votre jardin.

L'accumulation croissante de nos déchets dans les décharges est une des principales causes de contamination des nappes phrétiques par infiltration des eaux de pluies. La production des déchets ménagers Français a atteint 1 kg par jour et par habitant en 40 ans. Le recyclage de ces déchets coûte à la France 11 Milliards d'euros.

L'éco-digesteur a de nombreux avantages:

  • - Les déchets que vous insérez dans la machine se transforment en engrais biologique sans odeur désagréable, sans danger pour l'homme et bon pour vos plantes puisque la haute température se charge de détruire les parasites actifs.
  • - Son utilisation est extrêmement simple et rapide. Le lapse de temps se situe en 3h et 24h pour la transformation en fonction du volume et de la matière des déchets.
  • - Son fonctionnement est silencieux et sans risque pour l'homme et l'environnement, la machine fonctionnant avec des bactéries présentent dans la nature.
  • - Son utilisation vous permettra d'économiser les coûts de collecte et de traitement des déchets organiques tout en vous facilitant grandement le quotidien.

Recycler_les_dchets_alimentaires_-_Eco-Digesteur

Cependant il reste quelques questions en suspend qui modèrent notre angouement pour ce produit très utile:

- Impossible de trouver le prix de la gamme d'appareil

- Est-ce qu'un particulier a intérêt à investir dans une machine comme celle-ci, s'il n'a pas de jardin

L'éco-digesteur est en tout cas une excellente initiative qui laisse présager de belles innovations pour l'avenir de nos maisons. Les démarches écologiques pour notre quotidiens continuent chaque jour de progresser.

Rendez-vous sur http://www.eco-digesteur.com/ pour en savoir plus




 

Si le fait d’alimenter votre maison en électricité pour presque zéro euro, tout en faisant un geste pour la planète vous intéresse, alors ceci pourrait être un article très important pour vous. Le fait de créer sa votre propre énergie est devenu un sujet très populaire ces derniers temps. Pour des raisons évidentes.

 

Le coût de l’énergie, la pollution, le tarissement des énergies fossiles, font qu’il est impératif de trouver et d’innover les solutions alternatives. Le biogaz justement, est une solution tangible, pourtant encore boudée par les particuliers à cause de certains « à prioris ».

En effet, les gens ont tendance à penser que la production de biogaz est réservée aux industriels et aux agriculteurs. Pourtant, une équipe de l’Aube vient de prouver le contraire, et sort une formation multimédia composée de 10 vidéos et 3 livres électroniques, pour vous apprendre à produire de l’électricité à partir d’une installation biogaz.

Le Générateur du Peuple ®(link is external) est une méthode facile à appliquer, 7 à 9 fois moins chère qu’une installation solaire, et réalisable même si vous n’êtes pas un bricoleur chevronné.

 

Si vous êtes curieux de connaître le procédé derrière cette méthode, voici les grandes lignes:

1) Il y a une structure qui renferme un digesteur développé pour qu’il soit réalisable avec des matériaux qu’on trouve en quincaillerie. Sans creuser de trou, et pouvant être chauffé en répliquant leur collecteur solaire « Do-It-Yourself », fourni en bonus.

2) Ce digesteur va ensuite transformer la matière organique (déchets, fruits pourris, etc.) en méthane à travers une fermentation en absence d’air. Stocké à pression atmosphérique, il n’y a pas de risque d’explosion, et la structure a été développée pour résister aux intempéries.

3) Enfin, le méthane sera converti en électricité à l’aide d’un adaptateur (régulateur de pression), vers un groupe électrogène, ou alors exploité directement avec une gazinière, un réchaud, ou autre.

Couramment utilisé aux Etats-Unis, en Afrique, et en Asie depuis quelques années, ce n’est qu’aujourd’hui que se développe l’initiative d’une production domestique d’électricité à base de biogaz.

 

Sachant que le méthane provenant de nos déchets est 23 fois plus polluant que le CO2, il est plus que nécessaire de ne pas laisser échapper ce gaz dans l’air, et de le tourner à votre avantage. C’est un bon moyen de lutter durablement contre l’effet de serre(link is external).

D’autant plus que certains de leurs membres font simplement le tour des restaurants du coin, une fois par semaine pour alimenter leur générateur. Et pour pallier aux dépenses en carburant, l’équipe a pensé à vous offrir une méthode vidéo, en bonus, pour produire votre propre bioéthanol.

Bien sûr, des sociétés principalement basées en Afrique et en Asie produisent des digesteurs déjà fabriqués, destinés aux besoins des particuliers. Mais le Générateur Du Peuple ® est une solution beaucoup plus économique, sans perdre en fiabilité.

 

L’équipe a mâché le travail de recherche et de développement pour vous, et vous n’avez plus qu’à suivre leur série de vidéos et de manuels(link is external)!

adaptateur methane

Adaptateur methane

video montage

video montage

video montage biogaz

video montage biogaz

Source: Informaction.info

Avez-vous un éco comportement ?