Accueil Développement Durable Transition énergétique réussie : l'exemple de la Suède
Share to Facebook Share to Twitter Share to Google 


Transition énergétique réussie : l'exemple de la Suède

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 


François Siegel, éditeur de la revue Wedemain, nous emmène en Suède où la transition vers les énergies renouvelables est en passe de réussir.

Pour l’île de Gotland, tout à commencé il y a plus de 20 ans. A la suite du sommet de Rio pour la Terre, en 1992, les autorités de cette île de 57.000 habitants ont décidé de faire de Gotland un modèle de développement durable en s’émancipant des énergies fossiles. Leur objectif : zéro émission de carbone avant 2025.

Les résultats sont extrêmement encourageants. Sur cette île paisible, au milieu des forêts des sapins, des élevages de moutons et des églises médiévales ont poussé quelque 170 éoliennes, possédées en majorité par des milliers de petits actionnaires. De quoi fournir près de 40% de l’électricité qui alimente les foyers et les entreprises de Gotland. Il faut dire que la Suède est un pays idéal pour l’éolien, avec une exposition au vent de 25% supérieure à l’Allemagne.

Plus loin que l’éolien

Pour parvenir à s’émanciper des énergies polluantes, Gotland ne mise pas que sur l’éolien. Economie circulaire, isolation thermique, biocarburants, pompes à chaleurs. Beaucoup des grands chantiers annoncés par Ségolène Royal la semaine dernière lors de la présentation du projet de loi sur la transition énergétique sont déjà lancés à Gotland.

Le réseau de chauffage carbure aux résidus de bois forestiers. La bibliothèque universitaire va chercher dans l’eau de la mer de quoi se climatiser l’été et utilise le photovoltaïque pour se chauffer l’hiver. Les 200 immeubles de l’île ont été isolés, faisant baisser leur consommation en chauffage de 37% et en électricité de 11%. Dans le secteur des transports, la méthanisation des déchets organiques devrait bientôt permettre de fabriquer du biogaz pour faire rouler jusqu’à 50% des véhicules.

Un "Smart Grid"

Gotland s’est lancé depuis 2012 dans un projet de réseau de distribution d’électricité intelligent, qui reliera 2.000 foyers et 20 entreprises. Objectif : mieux répartir cette production d’énergie décentralisée, en stockant l’électricité lorsqu’elle est abondante, comme un jour de fort vent, pour la redistribuer lors des pics de consommation. Le Smart Grid permettra aussi d’avertir les citoyens lorsque le réseau est trop sollicité pour, par exemple, couper certains appareils électroménagers non indispensables. Ils pourront ensuite les remettre en route à distance grâce à des équipements connectés.

L’objectif zéro carbone

D’ici à la date fatidique, 500 nouvelles éoliennes devraient sortir de terre et assurer 60% de la consommation énergétique de Gotland. Une puissance exceptionnelle : les leaders du secteur, le Danemark et l’Espagne, tournent respectivement à 30% et 20% d’électricité éolienne dans leur mix énergétique. Les émissions d’énergies fossiles liées au chauffage urbain ont elles quasiment disparu. Seul bémol : les véhicules. La collectivité compte remplacer ceux qui ne roulent pas au biogaz par des véhicules électriques, mais il se pourrait qu’il reste quelques voitures à essence après 2025.

Source: franceinfo.fr

Le développement durable est une notion récente qui désigne des actions visant à concilier le monde de l'économie, avec celui de l'écologie et celui du social. Pour vous :