Accueil Le Périgord Noir Montignac


Montignac

Montignac est une commune française située sur la Vézère, dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine. C'est le chef-lieu du canton de Montignac.

Ses habitants sont appelés les Montignacois et Montignacoises.

À l'est du département de la Dordogne, Montignac est une commune du nord Sarladais, d'une superficie de 3 715 hectares1, chef-lieu du canton du même nom. Elle est arrosée par la Vézère et son affluent la Laurence qui se rejoignent sur le territoire communal.

L'altitude minimale se trouve au sud-ouest, là où la Vézère quitte la commune pour servir de limite entre celles de Thonac et Valojoulx. L'altitude maximale est localisée au nord-ouest, au lieu-dit les Quatre Bornes.

La ville de Montignac se situe, en distances orthodromiques, 11 km au sud-est de Thenon , 13 km au sud-ouest de Terrasson-Lavilledieu et 19 km au nord de Sarlat-la-Canéda, dans la vallée de la Vézère, au carrefour des routes départementales 65, 704, 704e et 706.

La commune est également desservie au nord par les routes départementales 46 en direction des Farges, et 67 en direction d'Auriac-du-Périgord.

Le territoire communal est traversé par les sentiers de grande randonnée GR 36 et GR 461.

La présence humaine est attestée à Montignac dès le Paléolithique. La cité possède sur son territoire le site préhistorique de Lascaux et le gisement du Régourdou (homme de Néandertal). La ville entre dans l'histoire avec la colonisation romaine. Deux villas sont attestées : la villa des Olivoux (lieu-dit du Chambon au nord de Montignac) et la villa de Brenac.

À l’époque médiévale, la ville est pourvue d'une forteresse importante. Elle passe de main en main par mariage, vente, héritage avant de passer dans le giron de la famille d'Albret. Elle y demeure jusqu'en 1603, date à laquelle le roi de France Henri IV la cède à François de Hautefort, seigneur de Thenon.

Le château de la ville est détruit en 1825. Il en reste aujourd'hui une tour et une partie de son infrastructure. Ville de gué qui permet de franchir la Vézère, le pont actuel date de 1766-1767. Chacune des rives témoigne encore aujourd'hui de l'histoire de la ville. Sur la rive droite, on trouve encore quelques ruelles médiévales étroites avec des témoignages architecturaux des xivexve et xvie siècles : maisons sur pilotis, à colombages, lavoirs, fontaines.

Sur la rive gauche, le faubourg avec son couvent, son prieuré et ses quais, rappelle quant à lui la vocation religieuse et commerciale (port marchand) de la ville sous l'Ancien Régime.

Montignac fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

Source: Wiki
Pour plus d'informations Touristiques